Bonjour,
Comme le titre du billet l’indique, pour celles et, éventuellement ceux, que çà intéresse, je vais vous raconter comment çà se passe la création de la première « vraie » collection République Du Chiffon avec Maisons de Mode.
Alors d’abord, il a fallu imaginer les modèles et les dessiner de façon explicite et claire pour les modélistes de l’atelier (pas franchement simple pour une non initiée, mais bon, il semblerai que mes dessins soient compréhensibles, ouf..). J’ai créé 10 références de robes (parce que c’est ce que je préfère) qui, pour certaines, seront déclinables en tops et jupes. Puis je me suis rendu au temple de la création Maisons de Mode: l’atelier de prototypage. Au menu, bonne humeur, gentillesse, café et bidouillage explicatif, et oui, quand on est autodidacte, on peut manquer cruellement de vocabulaire… (pour remédier à çà, j’ai investi dans un livre de chevet fort instructif que vous pouvez trouver là). 
A la sortie, les modèles sont validés et le travail commence...
 
D’abord et en image, l’atelier.. ambiance studieuse et émerveillement pour moi.. C’est canon, y’a des machines, des tissus, des mannequins, du fils partout.. c’est un joyeux bordel organisé.. J’aime!
Étape 1: le Patronage. A partir de mes « jolis » dessins et de mes explications hasardeuses, les modélistes de l’atelier préparent le patron de chaque modèle. Moi qui « occulte » cette étape et réalise directement dans le tissu final et sur mannequin. On m’explique le processus de création avec ses étapes et sa discipline. Non Géraldine, le patron ne se conçoit pas, à la fin, quand le prototype est terminé… Oups.. mais bien au tout début pour qu’il soit travaillé et retravaillé…

Étape 2: le montage sur toile. Alors ici, on monte le vêtement à partir d’une toile de tissu pour réaliser un premier jet (la toile, c’est pas cher donc on peut rater, recommencer, modifier, écrire dessus.. çà évite de « gâcher » du super beau tissu).

Étape 3:  Essayage  à partir duquel on apporte les modifications qu’on juge nécessaires (enfin que je juge nécessaire, c’est moi le boss ;)) Plus long, plus court, les manches sont trop larges, le col est trop gros, on ajouterait pas des poches?  Heureusement les filles ne vous laissent pas dans la merde et vous prodiguent moult conseils avisés, proposent pleins de techniques inconnues et mystérieuses.. que du bonheur!

Étape 4: Correction des patrons en fonction des indications fournies par l’essayage. Et on retrace, on coupe, on allonge, on raccourcit.. C’que c’est bô!

A ce stade, j’ai déjà appris plein de choses! Je suis ravie. Mais je suis en pleine recherche de tissus pour les modèles et là, dur dur! Faut faire le tour des grossistes, trouver les matières, les couleurs, les imprimés qui vont bien… Le tissu, pour un beau vêtement c’est quand même la clé. C’est donc une partie très importante du travail et çà fera surement l’objet du prochain épisode!
A bientôt.
Géraldine.