Hello, Hello,

Aujourd’hui, je vous propose de coudre le pantalon Jacques de A à Z et à tout-petits pas.

Il s’agit d’un modèle RDC de niveau 4/4, le niveau le plus élevé. Grâce à vos petits messages et commentaires, j’ai compris qu’il vous fallait un peu d’aide pour les patrons les plus difficiles. La démarche de République Du Chiffon est de proposer des modèles de patrons de couture qui n’ont pas vocation à donner des cours de couture. Cependant, j’ai bien entendu la détresse de certaines devant une poche passepoilée ou un montage de sous-pont. Il existe énormément de tutoriels, de fiches techniques et d’encyclopédies de couture qui traitent de ses techniques mais de toute évidence, ce sont mes explications à moi que vous voulez! J’ai envie de dire « ça tombe bien! », c’est l’occasion pour moi de me coudre quelques pièces, d’apporter quelques précisions sur les patrons, et aussi de vous voir heureuses et fières de vos réalisations alors… pas d’hésitation!

Je vais essayer de vous proposer des « pas à pas » sur les modèles les plus difficiles mais n’hésitez pas à me faire savoir lesquels vous souhaiteriez voir ici,  j’en tiendrai compte et on va créer une rubrique (quand j’aurais une heure à consacrer au site :-/). De fait, je laisse complètement tomber l’idée des fiches techniques, même avec des journées de 48H je n’aurais jamais le temps..

Comme pour Michelle, avec ce A à Z, j’espère vous apporter un peu de vocabulaire, quelques techniques et des petits conseils mais je vous invite vraiment à utiliser les pas à pas pour vous créer vos propres logiques de montage et si ma façon de faire ne vous parle pas, documentez-vous et trouvez celle qui vous conviendra le mieux! Les questions, remarques et autres conseils sont biensûr les bienvenus en commentaires de ce billet (pour en faire profitez tout le monde).

Réalisation du pantalon Jacques

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jacques est un pantalon confortable, facile à porter et à associer. Il peut être cool avec une paire de sandales et un débardeur loose; Chic avec des escarpins, une jolie pochette et un top irisé; Boyish avec une chemise à col fermée et une paire de derbys etc.. C’est un modèle qui ne se prête pas vraiment aux tops moulants mais plutôt à des hauts loose comme ici, ici et dernièrement  dans des styles différents. Je trouve qu’il fonctionne très bien avec la veste Bernadette également. En ce qui concerne le tissu, j’ai choisi de faire simple. Pas d’imprimé mais une toile de coton à tissage épais, couleur taupe, ça va avec tout.

Etape 1: Choisir sa taille et prélever les pièces sur le patrons

Choisir la bonne taille: Je fais un 38 en magasin mais comme indiqué dans le guide de réalisation, Jacques ne comporte pas beaucoup d’aisance, alors je vais le coudre en taille 40 pour être sure qu’il tombe bien.

Prélever les pièces sur le patrons, le 40 c’est la ligne bleu marine sur la planche. J’utilise du papier kraft blanc (4€60 les 10 m en rouleau chez Graphigro, economique, fin, transparent juste comme il faut et assez résistant pour être utilisé plusieurs fois), je le superpose au patron puis je décalque chacune des pièces nécessaires (j’indique leur numéro, le nombre de coupe à réaliser, la mention tissu ou doublure ainsi que le sens des Droites Lignes (DL) parfois appelé Droit Fil (DF).

J’ajoute ensuite les marges de couture directement sur le papier (en utilisant le tableau de coupe) je coupe à raz des lignes de marges. Les marges de couture sont très très importantes sur ce type de modèle qui demande de la précision. Il est important également d’être minutieuse sur le marquage des crans et des repères de pinces.

ATTENTION: En coupant mes pièces, il y a une petite chose que j’ai remarqué. Rien de grave, ni de bloquant, on peut tout à fait réussir le montage sans modification mais si je vous demande de la précision, j’aime autant vous faire un pas à pas dans les règle de l’art et tout à fait comme j’ai pensé le modèle. Je vous invite donc à allonger vos passepoils de 1 cm de chaque côté (et même 1,5 cm si vous n’êtes pas à l’aise avec le montage des poches passepoilées), si vous ne le faites pas, ce n’est pas bien grave mais la poche arrière sera plus petite que ce que j’ai pensé au départ. Mea culpa!

Je place ensuite mes piéces sur le tissu en me référent au plan de coupe du guide de réalisation.

Etape 2:  Appliquer le thermocollant

Je vous conseille de préférer les triplures thermocollantes tissées aux non tissées pour tous vos projets. Elles déforment moins les pièces. Elles résistent bien mieux au lavage et se décollent rarement. Il en existe en noir et du blanc. Ici j’ai choisi d’en prendre une noire. J’applique le thermocollant sur les passepoils et sur un des jeux de pièces de ceinture (voir photo), il faut être attentive sur le sens des pièces au moment d’appliquer le thermocollant surtout si votre tissu n’est pas réversible. Il est préférable de thermocoller votre tissu avant la coupe des pièces mais ça « mange » un peu plus de matière. J’étais un peu juste pour ma part alors je l’ai fait après. J’étais tellement juste d’ailleurs que vous remarquerez que ma ceinture dos n’est pas coupée au pli mais en 2 fois, je ne pouvais pas la couper au pli alors j’ai jouté une marge de 1cm au milieu et je les ai cousues ensemble ensuite. N’y prêtez donc pas attention.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Etape 3: Réaliser les pinces dos

Le besoin de précision commence ici, lorsque je forme les pinces. Je m’explique, il y a 2 pinces dos et 2 pinces devant sur Jacques. Si, par exemple, je décale ma couture de 0,2 mm par rapport aux crans de repères alors j’agrandis ou vous réduit la longueur de la taille de 0,4 mm par rapport à ce qui est prévu. Si je fais la même chose sur les 4 pinces… j’augmente ou je diminue ma longueur de taille de 1,6 cm… et là… patatra.. au moment du montage de la ceinture… je me retrouve avec une ceinture soit trop longue, soit trop courte de 1,6 cm… en souhaitant que les marges de couture des côtés du pantalon aient été respectées… parce que si je gratte encore dans un sens ou dans l’autre.. je me retrouve vite avec un décalage de ceinture de 2 cm….  Un petit décalage de moins de 1cm est toutefois gèrable au montage de la ceinture mais pas plus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Je plie le tissu endroit contre endroit en m’aidant des crans et du repère puis je pique la longueur. Pour obtenir une jolie pince, je ne réalise pas de point d’arrêt sur la pointe, je prolonge la piqûre à la machine au delà du tissu sur 2 cm ce qui évite le petit « bourrelet » disgracieux des bouts de pinces (C’est surtout visible sur les pinces poitrine des chemises ;)) Je plaque ensuite ma pince au fer vers l’extérieur (vers le côté) pour la marquer correctement. Et je réalise la même opération sur l’autre côté dos du pantalon.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Etape 4: Réaliser la poche passepoilée

Cette étape n’est pas obligatoire, si vous ne le sentez pas.. Passez! Un pantalon n’a pas nécessairement de poche au dos.

J’ai volontairement déplacé les repères de ma poche passepoilée  (je trouve que sur mes fesses à moi, c’est plus joli quand c’est plus bas)

Je commence par renforcer avec un rectangle de thermocollant, la zone de passepoil. Puis je plie les passepoils dans le sens de la longueur et je les plaque bien au fer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Je positionne un premier passepoil pli vers le haut et repères en bas. OLYMPUS DIGITAL CAMERA Je postionne le pied de biche de la machine centré sur la largeur du passepoil et à 1,5 cm de distance du « petit » côté. Je pique la longueur centrale et je stoppe la couture 1,5 cm avant l’autre petit côté.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite positionner le deuxième passepoil en parallèle du précédent, bord à bord.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De la même manière, je pique la longueur centrale du passepoil en commençant la couture à 1,5cm et en la terminant à 1,5 cm du bord. Cette étape est très importante pour le résultat final. L’idée, c’est que les coutures des passepoils commencent et s’arrêtent exactement sur la même ligne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite faire une petite ouverture aux ciseaux  pour me permettre de couper dans la longueur entre les 2 passepoils.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je coupe de chaque côté vers les bordures et je m’arrête à environ 1cm pour former mes capucins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je coupe les capucins (en couture, un capucin est une pointe en forme de triangle) à partir de mon arrêt de coupe jusqu’au premier fil du dernier point de couture du passepoil. Il est très important de ne pas aller plus loin… sinon, c’est petits pompons disgracieux à chaque angle de la poche passepoilée. Donc je suis très  minutieuse au moment de la coupe des capucins. Je les réalise de chaque côté des passepoils.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je peux maintenant retourner les passepoils en passant les côtés sur l’envers du dos grâce à l’ouverture que je viens de réaliser.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais maintenant fixer les passepoils en vis-à-vis. Pour cela, je me positionne endroit du dos face à moi. Je viens replier le côté pour laisser apparaitre le capucin. Je vais ensuite positionner les côtés des  passepoils bord à bord sous le capucin (longueur et largeur).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je réalise ensuite une piqûre le long de la base du capucin pour fixer les passepoils bord à bord. Je réalise la même opération de l’autre coté de l’ouverture de poche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur l’endroit et grâce au fer à repasser, je viens former les pliures du dos et plaquer mon ouverture de poche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais maintenant assembler les fonds de poches. Je positionne d’abord le petit fond de poche « tête » en bas, envers face à moi et bord à bord avec le passepoil du bas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais ensuite « attraper » le passepoil et le fond de poche et plier le dos du pantalon en laissant dépasser le passepoil (toujours bord à bord avec le fond de poche).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pique ensemble petit fond de poche et passepoil sur toute la longueur de la marge de couture du passepoil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite, je rabats le petit fond de poche vers le bas et je plaque au fer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite couvrir l’ensemble avec le grand fond de poche (en position finale), envers face à moi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’attrape le passepoil du haut avec le grand fond de poche (je vous conseille d’utiliser des épingles pour fixer le fond de poche sur le passepoil et garder la position).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je plie de dos en laissant apparaitre le passepoil puis je pique fond de poche et passepoil ensemble sur tout le long de la marge de couture du passepoil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je remets en position finale puis je surfile tout le tour les poches ensemble quand elles se rejoignent. (mon surjet est moche.. il est temps je crois d’investir dans une nouvelle surjeteuse…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite réaliser une piqûre de maintien le long de la bordure haute du grand fond de poche pour le fixer à la taille ce qui facilitera le montage de la ceinture par la suite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’étape de la poche passepoilée est terminée!

Etape 5: Réaliser les pinces des devants.

J’utilise les crans de repère. Et j’essaie d’être la plus précise possible.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir plié le devant à la verticale (endroit contre endroit) pour faire correspondre les points de repère. Je pique perpendiculairement à la bordure de la taille sur environ 1,5cm.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je déplie et je positionne les pinces « creux » ou « pli » vers l’extérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je plaque au fer pour marquer le pli. Je vous conseille ensuite de réaliser une piqûre de maintien du pli à 0,5cm du bord.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà ce que ça donne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etape 6: Réaliser les poches côtés

Je commence par préparer les fonds de poche avec regard.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je positionne les regard de poche endroit contre endroit avec les petits fonds de poche et je pique la longueur à 1cm.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je surfile la longueur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  Je plaque au fer la marge de couture vers la doublure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je réalise une surpiqûre à 1mm sur toute le longueur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les fonds de poche avec regard sont terminés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je monte les grands fonds de poches qui sont devenus les petits… sur les côtés de chaque devant, endroit contre endroit à 1cm puis je surfile.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je plaque les marges de couture au fer vers la doublure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je réalise une piqûre morte à 1mm sur la longueur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rabats le fond de poche sur l’envers du devant et je plaque le pli au fer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite couvrir les fonds de poches des côtés avec les fonds de poches avec regard.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je surfile tout le tour des doublures ensemble pour former le sac de la poche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’amène ensuite les bords des hauts de poches jusqu’au crans de repère présents sur les regards de poche. Il est important de bien placer les bords des poches et de ne pas les décaler par rapport aux crans pour ne pas influer sur la longueur de la taille et risquer un décalage avec la longueur de la ceinture par la suite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je réalise une piqûre de maintien à 0,5cm du bord de la taille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je réalise également une piqûre de maintien sur le côté de la poche et du devant. En amenant la poche bord à bord avec le devant. La poche se lève légérement pour permettre le passage de la main.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etape 7: Montage du sous-pont

Tout d’abord, je surfile tous les côtés des devants (milieu, arrondi, longueur de jambe milieu et côté). Je surfile également le sous-pont.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je positionne ensuite mes devants endroit contre endroit et je viens réaliser une piqûre à 1 cm qui démarre à 2 cm de la fourche et qui remonte jusqu’au début de la « braguette ». Je viens ensuite plier et plaquer au fer la partie droite « au porté » dans le prolongement de cette couture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pique ensuite cette partie à 2,5cm du bord et en réalisant un arrondi en bas pour fixer le pont.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais venir positionner le sous pont sur le côté gauche « au porté » de la braguette puis je pique à raz de mon surjet sur toute la longueur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rabats et je plaque au fer le sous pont vers le milieu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà ce que ça donne en vue intérieure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La braguette est montée.

Etape 8: Assembler devant et dos

Tout d’abord, je positionne les parties dos l’une sur l’autre, endroit contre endroit, puis je pique le milieu à 1cm en partant du haut et en m’arrêtant à 2 cm avant la fourche. (je double ma piqûre à ce niveau sensible ;))

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite plaquer au fer toute ma couture d’un côté (sens naturel de la couture).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite positionner mon dos (endroit face à moi) et je viens le couvrir avec le devant (envers fac à moi)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je commence par piquer à 1cm les longueurs de jambes « côté ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pique ensuite à 1cm toute la longueur des jambes « milieu »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il me reste une petite ouverture à l’entre jambe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ouvre au fer toute la longueur des coutures  « milieu » et « côté ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je reviens sur mon entre-jambe et je le positionne en ouvrant complètement les jambes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« J’attrape » les parties ouvertes de l’entre jambe (dans le prolongement de la braguette) puis je viens fermer en piquant à 1cm (prolongement des coutures déjà existantes)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà ce que ça donne. Le pantalon est fermé. Il faut maintenant monter la ceinture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etape 9: Monter la ceinture

Dans un premier temps, j’assemble les différentes parties pour obtenir 2 ceintures, l’une thermocollée et l’autre non thermocollée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pique les petits côtés à 1cm (endroit contre endroit) en respectant bien la forme des côtés (c’est important pour le « tombé » de la ceinture une fois qu’elle sera pliée). Sur les photos, je pique la longueur jusqu’à l’angle puis je pivote le dessus pour l’amener bord à bord avec la seconde partie et je termine la piqûre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ouvre ensuite toute mes coutures au fer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais ensuite formé un pli (envers contre envers) de 1cm sur toute le longueur de la ceinture non thermocollée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vérifie que la hauteur des ceintures est bien la même à chaque extrémité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je viens ensuite superposer mes deux ceintures l’une sur l’autre (endroit contre endroit).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis je viens piquer à 1 cm tout le tour extérieur de la ceinture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vérifie que mes coutures sont bien identiques à chaque extrémité (c’est important pour s’assurer d’avoir la même hauteur de ceinture de chaque côté).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de retourner, je dégarnis tous les angles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis je retourne, forme les angles et viens plaquer le tout au fer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ma ceinture est prête à être monter sur le corps du vêtement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais maintenant monter la ceinture en utilisant la technique dite « montage poignet » (parce que c’est le même principe de montage qu’un poignet de chemise). Je retourne le pantalon pour qu’il se présente sur l’envers. et je viens positionner une des extrémités de ma ceinture bord à bord avec une des extrémités du milieu du pantalon (pont ou sous pont).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pique ensuite la longueur à 1cm en prenant soin de bien positionner les coutures côtés du pantalon face à face avec les coutures côtés de la ceinture. Si il y a eu de petits décalages lors de la formation des pinces ou de la fermeture de côtés. Il se peut que votre ceinture soit légèrement plus longue ou légèrement plus courte. C’est mal! Mais ça peut se gérer en regardant avant de piquer combien de distance supplémentaire vous aurez à gérer et sur quelle partie elle se trouve (ceinture ou pantalon). Vous pourrez gérer ce petit écart de la même façon que l’on gère de l’embu. Attention cependant, au delà de 1 à 1,5 d’écart.. ça ne va pas être facile facile… mais à ce stade vous pouvez encore « jouer » sur vos pinces dos pour réguler votre embu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chez moi, ça tombe bien. Un tout petit peu d’embu à gérer sur la longueur taille du pantalon ;). La piqûre se termine bord à bord sur l’autre extrémité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà ce que ça donne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je retourne le pantalon pour le positionner sur l’endroit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au fer, je viens plaquer ma première couture de ceinture vers le haut, ce qui va faciliter ma piqûre nervure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rabats ensuite la ceinture sur l’endroit du pantalon. et je viens réaliser une piqûre nervure à 1mm sur toute la longueur de la ceinture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ici, photo de la piqûre nervure sur l’endroit:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et photo de la piqûre nervure sur l’envers (elle tombe à raz de la première couture):

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La ceinture est montée. C’est le moment de réaliser les boutonnières.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etape 10: Boutonnières et finitions

J’ai choisi de réaliser des boutons recouverts assortis pour mon Jacques. Je les positionne et je pointe les repères pour réaliser les boutonniéres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je dégaine l’instrument! Je déteste réaliser des boutonnières avec une mac familiale mais bon… on peut aussi mettre un zip ou des pressions, mais comme mon idée de départ c’était de donner à la fermeture un air de col de chemise 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Voilà c’est fait… j’aurais pu réaliser des boutonnières passepoilées à la main.. ç’eût été plus propre mais ça prend aussi beaucoup trop de temps…

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur l’envers, je viens fixer le pont et le sous pont ensemble grâce à une petit piqûre de maintien sur les marges de couture. Il se peut également qu’un petit point à la main soit nécessaire pour bien fermer la bas de votre « braguette ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur l’endroit, je réalise une piqûre de renfort à la base de la « braguette ». Pour éviter les déchirures à l’ouverture..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je plie et plaque au fer ma ceinture en position finale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je couds mes boutons en vis-à-vis des boutonniéres. Il ne reste plus qu’à réaliser l’ourlet du bas. Je vous laisse réaliser votre essayage, repérer et faire votre ourlet 😉

Voilà c’est fini! ENJOY!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA