Il y a déjà plusieurs semaines que j’ai envie de vous parler de Knapfla, un gros coup de coeur. Son nom signifie jeu de plume en allemand. Pourtant, la dessinatrice Géraldine Federspiel a choisi de prendre le pseudo de  knapfla, une spécialité d’Alsace, dont elle est  originaire, qui ressemble un peu aux gnocchis. 
 
Cette artiste « gribouilliste » lilloise partage un univers à la fois fantastique, doux et enfantin voir régressif mais aussi fort troublant. Pour moi cette douceur renvoie à la dureté du monde au besoin de sécurité et de protection comme dans certains contes pour enfants. .
 
En image, quelques unes de ses illustrations.
« Les dessins de Knapfla sont faits de trais si fins qu’ils paraissent parfois effacés. Les phrases énigmatiques qui les ponctuent, jetées comme des bouteilles à la mer, nous amènent à nous plonger dans cet univers où la minutie aime la patience et côtoie la douceur… Ces nombreux dessins font souvent l’objet de livres qu’elle relie et auto édite. Ambiance coin du feu un dimanche après midi au temps tout gris, animaux farfelus qui ne ressemblent à aucun autre, enfants gribouillant dans la marge d’un cahier de brouillon pas assez soigné aux yeux de leurs parents… On retrouve dans l’univers de la jeune artiste lilloise un paquet d’atmosphères qui nous ont marquées, de saveurs aussi douces que celles d’un premier carré de chocolat. Et puis vient cette petite pointe de radicalité, qui si elle sait se faire oublier, viens parfois discrètement se rappeler à nous, comme le temps qui passe, les feuilles qui tombent des arbres et la peau qui se fripe.
Le cycle de vie se boucle ici, sans prêter attention à l’humanité qui l’entoure, en laissant les courants d’air aérer la demeure qui en a bien besoin. »  Knapfla Blog

Retrouvez l’univers de Knapfla sur son blog: www.knapfla.com/blog

Je vous souhaite une belle nuit pleine de mystères et de doux rêves!
A bientôt!